Pains et viennoiseries

Kanelbullar : brioches suédoises à la cannelle

La cannelle… Je crois que c’est l’odeur la plus réconfortante du monde pour moi. Dès qu’il commence à faire frais ou même, hors saison, quand le moral est en baisse, c’est comme une odeur magique qui a un vrai pouvoir sur moi. Ces kanelbullar, des brioches suédoises à la cannelle, je les ai « pinées » mille fois dans mon Pinterest, par plein de blogs différents, mais c’est celui de Fanny, pâtissière française expatriée en Suède, qui m’a le plus parlé.

Je n’ai pas encore eu la chance d’aller en Suède mais mon imaginaire a déjà beaucoup travaillé, lui, imaginant des goûters douillets faits de viennoiseries traditionnelles et de brioches réconfortantes comme ces kanelbullar.

J’ai ramené du Canada un parfum qui sent la pomme, le cidre et la cannelle et c’est exactement le genre d’interrupteur olfactif qui m’apaise.

Je me sens souvent en décalage avec le rythme français (TOUT LE TEMPS en fait, c’est encore pire quand je reviens de voyage), bien souvent stressé et agressif et je ne compte plus le nombre de fois où j’ai rêvé de téléporter ma vie dans une maison en pleine campagne.

Les pays du nord ont un rythme de vie complètement différent du nôtre et j’ai comme l’impression qu’ils prennent plus le temps de vivre. Leurs traditions de la fika et du hygge en sont deux exemples flagrants.

Le mot fika c’est de l’argot suédois pour désigner le café. Cette tradition, religieusement respectée en Suède, c’est une pause café, mais pas que ! Pas question de boire son café en deux secondes, non, là on s’assoit, on prend son temps, et on déconnecte du travail pendant 15 minutes, plusieurs fois par jour. Avec les collègues, son patron, ses amis ou sa famille, on fika tous les jours et le plus souvent avec une bonne pâtisserie comme ces kanelbullar. Et ça marche puisque la fika diminuerait le stress des salariés et augmenterait leur productivité.

Hygge quant à lui est un mot d’origine danoise et norvégienne qui se rapproche du mot « bien-être ». C’est le bonheur de rester sous sa couette quand il pleut dehors, de boire un chocolat chaud au coin du feu, d’allumer mille bougies et de déconnecter des technologies. En bref, c’est la simplicité d’un moment douillet où on prend le temps de ralentir et de revenir à des plaisirs simples.

Ça me ressemble tellement ce style et ce rythme de vie que je me demande pourquoi je ne l’ai pas encore adopté. Les danois et les suédois sont toujours en tête des pays les plus heureux du monde, nul doute que nous, français, devrions en prendre de la graine… pour peu qu’on soit capable de ralentir un peu le rythme.

Que les aspirants partisans du hygge lèvent la main hihihi !

Moi !

Surtout avec des pâtisseries comme ça…

Si ça vous intéresse d’en savoir plus sur ce mode de vie, je vous conseille Le livre du Hygge qui est très bien fait qui vous donnera encore plus envie d’adopter ce rythme du nord.

La recette d’aujourd’hui c’est tout à fait dans cet esprit de moment chaleureux autour d’une bonne boisson chaude et d’une pâtisserie que je l’ai réalisée. On peut commencer la pâte la veille et la laisser tranquillement pousser au frigo toute la nuit.

On claque des doigts et *POUF* c’est magique on est en lendemain !

Imaginez les heureux que vous allez faire en les réveillant avec la douce odeur de ces brioches suédoises à la cannelle.

J’ai tenté de faire une sorte de tresse et c’était pas mal du tout, coupé en tranches épaisses c’est hyper gourmand !

Print

Kanelbullar : brioches suédoises à la cannelle

  • Auteur: Valérie Décoret
  • Cuisson: 12 minutes
  • Total: 30 mn + 8h min. de repos au frigo
  • Pour combien ?: Une douzaine de kanelbullar + 1 tresse
  • Catégorie: Brioche
  • Cuisine: Pâtisserie française

Description

D’irrésistibles brioches torsadées à la cannelle d’origine suédoise : les kanelbullar. La brioche est filante, la garniture réconfortante, c’est un régal. Recette de Fanny du blog Like a strawberry milk


Ingrédients

La pâte à brioche

  • 530 g de farine T45
  • 70 g de sucre en poudre
  • 16 g de levure fraîche
  • 10 g de sel
  • 1 càc de cannelle en poudre
  • 150 g d’œufs
  • 190 g de lait demi-écrémé
  • 190 g de beurre doux à température ambiante

Le beurre à la cannelle

  • 250 g de beurre doux mou
  • 170 g de vergeoise brune
  • 3 càs de cannelle en poudre
  • 1 pincée de sel

Le sirop pour faire briller

  • 50 g d’eau
  • 50 g de sucre en poudre
  • 1 œuf pour la dorure

Préparation

La pâte à kanelbullar

  1. Mettez la farine et la cannelle dans le bol de votre robot muni du crochet pétrisseur. Ajoutez la levure fraîche, le sel et le sucre ATTENTION mettez-les chacun dans leur coin, ils ne doivent pas se toucher à ce stade sous peine de tuer la levure. Ajoutez les œufs et le lait et mélangez à vitesse lente pendant facilement 20 minutes jusqu’à ce que la pâte soit lisse, élastique et peu collante.
  2. Ajoutez le beurre coupé en morceaux en 3 fois et continuez à mélanger doucement jusqu’à ce que la pâte se décolle à nouveau des parois du bol. Ça a pris très longtemps chez moi et comme la pâte est riche, ne vous inquiétez pas si elle ne se décolle pas complètement. Transvasez la pâte dans un grand saladier et là vous avez 2 possibilités :
  • soit vous laissez la pâte pointer (= reposer) à température ambiante pendant 1 heure et ensuite vous la mettez 1 heure au frigo avant de la détailler
  • soit vous la filmez au contact et vous la mettez au frigo pour 8 à 24h et vous la détaillez le lendemain

Le beurre à la cannelle

  1. Pendant ce temps faites le beurre à la cannelle en mélangeant tous les ingrédients ensemble.
  2. Gardez-le à température ambiante, on veut pouvoir le tartiner.

Façonnage

  • Une fois que votre pâte est levée, étalez-la en un rectangle de 30 cm x 60 cm et de 5 mm d’épaisseur en mettant le côté de 30 cm face à vous. Étalez le beurre à la cannelle sur toute la surface puis repliez la pâte en 3 vers vous, vous devez donc vous retrouver avec un rectangle de 30 cm x 20 cm.
  • Préparez deux plaques de four recouvertes de papier sulfurisé ou de Silpat et commencez à détailler la pâte. A l’aide d’une roulette à pizza ou d’un grand couteau, détaillez des bandes de 2 cm de diamètre puis formez un nœud avec, aidez-vous de l’animation de Fanny sur son blog.

  • Disposez-les au fur et à mesure sur les plaques puis couvrez-les d’un torchon propre et laissez lever jusqu’à ce que la pâte double de volume.
  • Une fois les brioches levées, préchauffez votre four à 180°C, dorez-les et enfournez 12 minutes ou jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées. C’est normal si la brioche rend du beurre, c’est ce qui est bon ! Une fois sorties du four, vous pouvez les badigeonner de suite avec le sirop (pour le sirop il suffit de porter à ébullition l’eau et le sucre ensemble dans une casserole).
  • Laissez refroidir complètement sur une grille… si vous pouvez résister !

Notes

Mon épice préférée, mon goûter préféré, je pourrais en manger des tonnes et des tonnes tellement c’est bon.

Vous êtes libres de varier les garnitures et de tester par exemple du chocolat, de la fève tonka, de la pistache… mais ça ne sera plus des kanelbullar !

A propos de l'auteur

Valérie

Fan absolue de l'automne, je suis la pâtissière derrière I Love Cakes. Mon chien adoré Dexter est toujours dans mes pattes et j'adore ça ! Ce blog est le reflet de mon goût pour la gastronomie, les voyages et la photographie. Et comme les passions c'est fait pour être partagé, je vous invite à me suivre dans toutes mes aventures...

Laisser un commentaire

14 commentaires

  • Hum au départ séduite mais voir la quantité de beurre, j’hésite même si je sais que c’est très bon une brioche riche en beurre. Merci j’ai pris plaisor de te lire et je suis entierement d’accord pour la cannelle. Bon we

    • Hahaha comme je te comprends Assia, la brioche c’est démentiel ce que ça demande comme quantité de beurre pour que ça soit bien filant. Heureusement je n’en fais pas souvent, alors quand j’en fais, je sors l’artillerie lourde. Bon week-end à toi aussi et merci de ton passage sur le blog !

  • Arrivée à Stockholm hier
    J’ai lu ta recette vu dans le réfrigérateur de la levure fraîche (merci Google traduction, je ne suis pas bilingue suédoise) je prépare ta recette dans la soirée. Les suédois dînent vers 18.00 jeu tout mon temps. J’espère être à la hauteur. Merci de nous donner tes recettes

    • C’est vrai tu es à Stockholm ? C’est fantastique, surtout à cette période de l’année ! Amuse toi bien avec les brioches, et bon courage pour ne pas avoir envie de toutes les manger quand elles sortent du four, l’odeur est irrésistible.

  • Je me reconnais tellement dans ton récit. J’aurai put l’écrire tellement ton texte me parle et raisonne en moi. Alors que je n’y ai jamais mis les pieds.
    Moi aussi j’ai une attirance très profonde pour le Nord de l’Europe, depuis toujours j’ai l’impression. Leurs traditions qui sont très fortes et qui rythme l’année, leurs valeurs et style de vie me parle plus que le nôtre…
    Tes brioches sont superbes et me donnent vraiment envie en tout cas.

    Belle soirée Valérie
    Et sinon on part quand 🙂 ?

    • Merci !
      Je pourrais te dire « demain ! » tellement ça me dirait bien de faire ce voyage avec une copine blogueuse ! Je me retrouve de moins en moins dans l’esprit français et ça m’inquiète un peu…
      Ça me fait super plaisir que tu te reconnaisses dans mon texte et ça confirme qu’on a plein de trucs en commun hihihi
      Bonne fin de soirée !

  • C’est aussi un style de vie que j’aimerais pouvoir adopter car le stress me « bouffe » souvent beaucoup trop… Malheureusement c’est pas évident dans le rythme de vie de par chez nous…
    En tout cas cette brioche fait rêver. J’adore quand tout mon appart sent la cannelle c’est juste le bonheur ! 🙂

    • C’est exactement ça Charline, c’est dingue comment une odeur nous fait réagir. C’est vrai qu’en France on est beauuucoup trop stressés, je déteste ça ! Je suis comme toi, j’ai tendance à stresser facilement. Donc c’est pas toujours facile…

    • Merci beaucoup Delphine, j’imagine que c’est parce que c’est une philosophie de vie qui me parle vraiment ! Et puis leurs viennoiseries sont délicieuses

  • Moi aussi je lève la main ! Je me retrouve tellement dans ce que tu dis. J’ai d’ailleurs fait un article la semaine dernière au sujet d’un livre de recettes de desserts Hygge dont je suis tombée amoureuse !! J’aime tellement ce concept que je me demande si je n’ai pas du sang Suédois ou Danois en moi… Ces brioches à la cannelle sont LA recette signature des pays scandinaves, à mon sens en tout cas.
    En résumé, j’adooooore !!!

    • Hahaha moi aussi, vu mon amour pour l’automne et l’hiver, je crois que je me sentirai bien en Europe du Nord ! C’est clair que les kanelbullar c’est un peu la pâtisserie emblématique et c’est tellement bon !!!

    • Je viens de m’apercevoir que tes commentaires étaient passés dans les indésirables. Je les ai repêchés ! Merci à toi, elles sont effectivement délicieuses !