Petit-déjeuner et goûter

Confiture pêche blanche vanille

Quoi de plus agréable pour se faire une tartine le matin que du bon pain, du beurre (salé évidemment) et de la confiture ? Quand cette confiture est faite maison comme avec cette confiture pêche blanche vanille !

confiture-peche-blanche-vanille

Pour mon deuxième essai de confiture de pêches blanches à la vanille j’ai voulu changer de technique. En effet la première fois ma confiture était délicieuse mangée de suite mais les pots conservés et ouverts par la suite avaient subi une fermentation alcoolique ! En fait ils dégageaient une odeur pas agréable et comportaient plein de petites bulles. Ce n’est que quand j’ai acheté ce petit livre sur les confitures que j’en ai appris la cause : ma confiture n’avait pas assez cuit.

Du coup, carrément frustrée par ma première expérience, j’ai eu envie de réessayer avec une nouvelle recette de confiture pêche blanche vanille ! Cette fois-ci j’ai mélangé Gelsuc et sucre cristal, j’ai ajouté le jus d’un citron et surtout j’ai mis plus de sucre (70 % du poids des fruits en sucre au lieu de 30% la première fois comme dans cette boutique que j’adore, L’Atelier confitures) et j’ai fait cuire plus longtemps !

Les pêches ne contenant que peu de pectine j’ai utilisé du Gelsuc (alors qu’en plus je n’aime pas faire ça) mais la prochaine fois j’essayerai de mettre la peau et les pépins d’une pomme dans un sachet mousseline et je placerai ça dans ma bassine pendant la cuisson, j’ai envie de voir si ça marche.

Vous avez déjà testé cette solution ? Si oui, ça a marché ?

Et pour une autre recette à base de pêches, je vous conseille ces pêches blanches vanille juste poêlées !

Les pêches ébouillantées mais pas encore pelées, j’adore les couleurs !

Print
Confiture de pêches blanches à la vanille

Confiture pêche blanche vanille

  • Auteur: Valérie Décoret
  • Préparation: 20 minutes hors macération
  • Cuisson: 25 minutes
  • Total: 45 minutes
  • Catégorie: Confitures
  • Cuisine: Française

Description

Profitez des beaux fruits d’été pour faire cette confiture de pêches blanches à la vanille.


Ingrédients

  • 3,6 kg de pêches blanches ébouillantées, pelées, dénoyautées et coupées en morceaux
  • 1,5 kg de sucre cristal
  • 1 kg de Gelsuc
  • le jus d’un citron

Préparation

Une astuce pour peler vos pêches les doigts dans le nez : ébouillantez-les dans une grande casserole pendant une minute ! Vous allez voir la peau se détache toute seule de la pêche et en plus ça sent divinement bon.

  • Une fois vos pêches prêtes, mettez-les dans votre bassine avec le sucre cristal, le Gelsuc et le jus de citron.
  • Laissez macérer toute une nuit (au frais si possible).
  • Le lendemain faites cuire la confiture 20-25 minutes et écumez-là en fin de cuisson (se sont des impuretés qui remontent à la sucre et que nous on appelle « la crasse »).
  • Mettez la confiture en pots propres et secs quand elle est encore bouillante : ébouillantez vos pots et couvercles puis retournez-les sur un torchon propre. Remplissez les pots jusqu’en haut, fermez les couvercles et retournez les pots jusqu’à complet refroidissement.

Notes

Cette confiture est délicieuse tartinée sur une tranche de brioche toastée ou en accompagnement d’une boule de glace vanille, testez-la vous ne le regretterez pas !

Keywords: confiture, pêches blanches, vanille

A propos de l'auteur

Valérie

Fan absolue de l'automne, je suis la pâtissière derrière I Love Cakes. Mon chien adoré Dexter est toujours dans mes pattes et j'adore ça ! Le blog est le reflet de mon goût pour la gastronomie, les voyages et la photographie.

Laisser un commentaire

15 commentaires

  • Génial ta recette! Moi aussi j’avais bien envie de me lancer dans cette recette, et la tienne donne vraiment envie de s’y mettre. Sur une tartine de brioche ça doit être du tonnerre!

  • Elle a l’air délicieuse cette confiture! Avec une gousse de vanille, ça devrait être intéressant aussi…

    Pour la confiture, j’utilise un thermomètre : quand la température atteint 104-105°C (il faut vérifier que le thermomètre en le plongeant 2 minutes dans de l’eau bouillante pour voir s’il indique bel et bien 100°C et après s’adapter), la confiture est prise. Je confirme aussi, les pépins et les pelures de pommes, c’est la meilleure solution pour ne pas utiliser de sucre gélifiant.

  • je n’avais pas vu !!! en effet c’est des soeurs jumelles nos confitures.

    moi je met moitié moins de sucre que de fruits.

    Mais l’astuce c’est de garder les pots même non entamés au frigo, et bien sur de les ébouillanter au préalable, bises

  • Salut Valérie !

    Moi aussi, je fais de la confiture de pêches balnches (et aussi poires-épices, quetsche à la cannelle … etc) je fais toutes mes confitures en utilisant du sucre normal (jamais de gelsuc) et en comptant le poids des fruits divisé par 2 pour le poids de sucre. Je prépare les fruits, je les pèse dans un tupperware (important que le récipient soit fermable et en plastique), j’ajoute le sucre et éventuellement les épices, je ferme et je laisse tranquille 24 heures : ça laisse aux fruits le temps de dégorger de leur jus et de leur sucre. Et puis je fais cuire … j’ai rarement besoin d’ajouter de la pectine (pas pour les pêches en tous cas) mais effectivement, les pépins de pomme, ça le fait (l’idéal étant d’utiliser des sachets à thé, mieux vaut éviter la boule à thé métallique), sinon certaines gelées (la gelée d’ananas par exemple) nécessitent l’ajout d’un gélifiant, inutile de se casser la tête, il suffit d’incorporer de la gélatine en feuilles … je vérifie la cuisson « à la sous-tasse » : tu verses une cuillére à café de confitures dans une sous-tasse en porcelaine, tu attends que ça refroidisse et tu mets à la verticale : si ça coule, c’est que ça n’est pas assez cuit. Et puis, je n’oublie pas de mettre un petit coup de mixer plongeant avant de mettre en pots, ça évite d’avoir de gros morceaux sur la tartine, et la confiture se tient mieux. Je remplis bien les pots, je ferme le couvercle à vis, bien serré, et je renverse le pot sur la tête, je laisse complètement refroidir le pot de confiture dans cette position : en refroidissant va se créer un vide d’air : quand tu ouvriras le pot, tu entendras un « plop ». Et pour remplir les pots en évitant les dégoulinades sur les côtés, tu peux te fabriquer un entonnoir à confitures en découpant le goulot d’une bouteille d’eau … et voilà !

    bises,

    virginie