Gâteaux

Layer cake érable pécan

Tout juste redescendue de mon nuage, je vous propose de découvrir les photos de notre démo au Salon du blog culinaire qui s’est déroulé ce week-end. Avec mon acolyte de choc Mélanie (dommage pour Sabrina qui devait nous accompagner mais s’est bloqué le genou) on a réalisé un layer cake érable pécan.

Mélanie et moi au Salon du blog culinaire

La pré-démo

C’est le genre de gâteaux qu’on adore faire mais on voulait surtout militer en faveur de la crème au beurre et convertir certains qui détestent ça !

La veille on a pris notre courage à deux mains pour faire le montage et la « crumb coat » (sous couche de glaçage) du gâteau avec la crème au beurre à la meringue suisse. On stressait toutes les deux mais un public inattendu et bienveillant nous a décoincées. Mélanie a superbement bien réussi la crème au beurre, on a donc fait une pré-démo sans encombres et même franchement agréable ! On avait hâte de vous le montrer ce layer cake noix de pécan et sirop d’érable.

Layer cake érable pécan made in Canada

Le gâteau tout juste fini et découpé

Ah cette crème au beurre, on tenait vraiment à la faire découvrir et à la réhabiliter alors j’ai volontairement demandé en début de démo qui n’aimait pas ça, et au final, je pense qu’on a fait des adeptes !

Pendant la préparation de la crème, les gens ont pu voir toutes les étapes et surtout tous les états par laquelle la crème passe avant de devenir la merveille de crème au beurre à la meringue suisse. En plus on avait choisi de la parfumer à la crème d’érable, c’est la petite touche de Sabrina dans notre démo, elle n’était pas là physiquement mais elle nous a régalés quand même.

Pour terminer je voudrais dire un grand merci à Mélanie grâce à qui j’ai fait une première démo sans stress et avec beaucoup de plaisir ! Comme quoi les amitiés virtuelles peuvent devenir réelles, on a eu l’impression de se connaître depuis des années alors qu’on se rencontrait pour la première fois. Elle a un blog génial que je vous conseille vivement :

Bannière de Une irrésistible envie

 J’ai aussi adoré revoir nos caribous québécois et toutes les copines comme Marie (que je remercie au passage pour toutes ses photos), Bénédicte (merci pour le montage photo de la crumb coat) et Zaïna !

Cécilia et Marie

Cécilia et Marie

L'équipe made in Canada de Nathalie et Esther

Les caribous Nathalie et Esther qui nous ont fait des queues de castor que je vais refaire à coup sûr !

Jérémie et sa poutine au smoked meat de canard.

Jérémie et sa poutine au « smoked meat » de canard à tomber par terre tellement c’était bon !

A l’année prochaine !

Print
Un layer cake aux parfums canadiens avec du sirop d'érable et noix de pécan

Layer cake érable pécan

  • Auteur: Valérie Décoret
  • Préparation: 1 heure
  • Cuisson: 40 minutes
  • Total: 1h40
  • Pour combien ?: 12 à 16 personnes
  • Catégorie: Dessert
  • Cuisine: Pâtisserie américaine

Description

Un layer cake érable pécan au bon goût de Canada !


Ingrédients

Les gâteaux

  • 140 g de noix de pécan
  • 400 g de farine fluide T45
  • 150 g de sucre roux
  • 2 1/4 càc de cannelle moulue
  • 1 3/4 càc de bicarbonate de sodium
  • 3/4 càc de sel
  • 170 g de beurre à température ambiante, coupé en petits dés
  • 120 ml de sirop d’érable
  • 1 gros œuf
  • 1 gros jaune d’œuf
  • 240 ml de lait

La crème d’érable (pour un pot de 380 g)

Recette de Sabrina

  • 150 ml de sirop d’érable
  • 100 g de sucre de canne (ou de cassonade)
  • 110 ml de crème liquide entière
  • 85 g de beurre demi-sel, à température ambiante, coupé en petits dés

La crème au beurre à la meringue suisse

  • 5 blancs d’œuf
  • 160 g de sucre en poudre
  • 1 pincée de sel
  • 285 g de beurre à température ambiante, coupé en petits dés
  • 2 1/2 càc d’extrait naturel de vanille
  • 185 g de crème d’érable

Préparation

Les gâteaux

  1. Préchauffez le four à 180°C. Beurrez et chemisez de papier sulfurisé trois moules de 15 cm de diamètre.
  2. Étalez les noix sur une plaque à pâtisserie et faites-les torréfier pendant 7 à 10 minutes Transférez-les dans un plat et laissez-les refroidir complètement. Laissez le four allumé.
  3. Une fois les noix refroidies, mettez-en 30 g de côté pour la garniture et hachez finement le reste.
  4. Mettez les noix hachées, la farine, le sucre roux, la cannelle, le bicarbonate de soude et le sel dans le bol du robot et mélangez à faible vitesse. Ajoutez le beurre et le sirop d’érable et fouettez jusqu’à ce que tout soit incorporé. Passez à la vitesse moyenne et mélangez jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène, environ 2 minutes.
  5. Dans un bol moyen, fouettez ensemble l’œuf entier, le jaune d’œuf et le lait. Versez cette préparation, en 2 ou 3 fois, sur la pâte, en battant jusqu’à homogénéisation et en raclant les parois du bol après chaque ajout. Répartissez la pâte dans les 3 moules de 15 cm de diamètre.
  6. Enfournez pendant 35 à 40 minutes. Vérifiez la cuisson en insérant un cure-dent au centre des gâteaux, il doit en ressortir propre. Laissez refroidir les gâteaux dans les moules pendant 10 minutes, puis démoulez-les sur une grille, retirez le papier sulfurisé et laissez refroidir complètement avant de les glacer.

La crème d’érable

  1. Dans une casserole, mélangez le sirop d’érable, le sucre de canne et la crème liquide et faites chauffer à feu moyen fort, pendant 10 minutes (ou jusqu’à que la préparation atteigne 110°C), en mélangeant de temps et temps pour ne pas brûler le fond de la casserole.
  2. Hors du feu, incorporez le beurre petit à petit en mélangeant pour le faire fondre. Quand le mélange est homogène, remettez-le à cuire et faites bouillir pendant 5 minutes sans cesser de remuer (ou jusqu’à que la préparation atteigne 115°C /118°C). Le caramel est prêt quand il prend une belle couleur ambré et une consistance plus épaisse qui accroche moins aux parois de la casserole.
  3. Laissez le caramel refroidir quelques minutes avant de la transférer dans un pot stérilisé. Vous pouvez la conserver au réfrigérateur pendant 15 jours environ.

La crème au beurre à la meringue suisse

  • Sortez votre beurre du frigo plusieurs heures à l’avance et coupez-le en morceaux, on veut qu’il soit mou pour l’incorporer à la meringue.
  • Dans un récipient résistant à la chaleur (un saladier ou carrément la cuve en métal de votre robot) mélangez les blancs d’œufs et le sucre. Placez au dessus d’un bain-marie (le saladier ne dois pas toucher l’eau) et fouettez sans vous arrêtez jusqu’à ce que le sucre soit dissout et que la préparation soit chaude au toucher (65°C au thermomètre, ça prend environ 5 minutes). Si vous n’avez pas de thermomètre, trempez votre index et votre pouce dans la préparation, frottez-les l’un contre l’autre, vous ne devez plus sentir aucun grain de sucre sinon continuez à fouetter.
  • Versez la préparation dans le bol de votre robot et battez la préparation à grande vitesse avec le fouet jusqu’à ce qu’elle refroidisse, il faut que la meringue soit bien brillante et qu’elle refroidisse, ce qui prend environ 10 minutes.
  • Changez le fouet pour la feuille et incorporez le beurre à vitesse moyenne, un morceau à la fois.

Incorporation du beurre petit à petit dans la crème au beurre meringue suisse

Mélanie en pleine action et un Benoit Molin très attentif. On a bien ri tout au long du salon en voyant qu’il est allé faire un tour sur toutes les démo « pâtisseries », y compris la nôtre !

  • A ce stade, le glaçage a l’air granuleux mais c’est normal, ne vous inquiétez pas, continuez à fouetter, à vitesse maximale, jusqu’à ce qu’il se transforme en une crème onctueuse soit pendant 3 minutes environ.

Stade où la crème au beurre meringue suisse n'est pas encore homogène.

  • Pour que le glaçage soit réussi, la meringue suisse et le beurre doivent être tous les deux à la même température. Une fois qu’il est bien incorporé, réchauffez légèrement la crème d’érable au micro-ondes pour la liquéfier (mais pas trop la chauffer sinon elle va faire fondre votre beurre) et incorporez-la à la crème au beurre avec l’extrait de vanille. Raclez les bords du bol et fouettez 2 minutes à basse vitesse pour éliminer les bulles d’air.
  • La crème se conserve environ 5 semaines au congélateur ou une semaine au frigo dans une boite hermétique.

Le montage et le glaçage du gâteau

  • Commencez par égaliser la surface des gâteaux avec un grand couteau à génoise.
  • Ensuite prenez un plateau tournant (quelque chose comme le plateau tournant à fromages à 8€ chez Ikea ça va très bien), ça facilite la tâche mais ce n’est pas grave si vous n’en avez pas. Posez dessus une feuille de papier sulfurisé puis un rond en carton du diamètre de vos gâteaux pour pouvoir les bouger facilement.
  • Mettez un peu de glaçage dessus, lissez bien avec une spatule coudée et recouvrez du deuxième gâteau. Répétez l’opération en terminant par le dernier gâteau face plate vers le haut.
  • Pour que l’étape du glaçage soit plus nette et plus facile je vous conseille de faire ce qu’on appelle une « crumb-coat » (ce mot vient de « crumb » = miette et « coat » = couverture) on couvre donc le gâteau et les miettes éventuelles d’une fine couche de glaçage et on passe au frigo au moins une heure.

Étapes de montage d'un layer cake.

  • Après cette étape on passe au glaçage final du gâteau, pour ça vous avez plusieurs solutions : utiliser une spatule ou une douille de glaçage.

Douille Wilton 789

  • On commence par couvrir grossièrement le gâteau à l’aide de la poche à douille…

Utilisation de la douille de glaçage Wilton.

  • …et ensuite on continue à la spatule, suivant le motif qu’on veut obtenir.

Lissage de la crème au beurre meringue suisse à la spatule.

  •  Ici je commence un tourbillon autour du gâteau.

Lissage du dessus du layer cake à la spatule.

  • On lisse le haut du gâteau et le tour est joué, il suffit ensuite de décorer avec les noix de pécan réservées ou selon votre goût (avec les flocons d’érable pour nous).

Chef Damien au Salon du blog culinaire

Mon petit doigt me dit que c’était bon parce que même Chef Damien est venu goûter notre layer cake noix de pécan et sirop d’érable. Le bouche à oreille a tellement bien marché au salon que tout plein de gourmands ont entendu parler du gâteau et sont venus nous voir !


Notes

La crème se conserve environ 5 semaines au congélateur ou une semaine au frigo dans une boite hermétique.

Keywords: layer cake, érable, pécan, cbms

A propos de l'auteur

Valérie

Fan absolue de l'automne, je suis la pâtissière derrière I Love Cakes. Mon chien adoré Dexter est toujours dans mes pattes et j'adore ça ! Ce blog est le reflet de mon goût pour la gastronomie, les voyages et la photographie. Et comme les passions c'est fait pour être partagé, je vous invite à me suivre dans toutes mes aventures...

Laisser un commentaire

32 commentaires

  • Toutes les deux on forme vraiment un duo de choc !

    Je suis vraiment ravie de t’avoir rencontrée « en vrai » et d’avoir fait cette démo avec toi ! Comme je dis dans mon article, je n’aurai pas pu rêver meilleure acolyte, alors MERCI ! ^^

    J’ai hâte qu’on programme notre week-end avec Marie !

    Bisous

  • C’est totalement réciproque, un vrai coup de coeur (déjà pressenti mais bon, il est confirmé là) et le week-end t’imagine combien de temps ça va nous prendre pour nous en remettre ???

  • Merci à toutes les 2

    Je confirme faire partie des converties à la crème au beurre grâce à cette recette qui n’a strictement RIEN à voir avec ce que vous avez pu goûter!!

    J’ai eu beaucoup de chance d’être présente à la pré-démo (car je ne pouvais pas rester le dimanche) et franchement j’aurais râté quelque chose! Merci à vous 2 pour tous vos conseils et explications, votre gentillesse et maintenant pour la recette complète!

    En plus vous êtes aussi sympa « en vrai » que virtuellement, donc beaucoup de plaisir à vous rencontrer et à découvrir vos superbes gourmandises (pas étonnée du tout que vous ayez emporté un vif succès le dimanche) et bravo pour le reportage!! je pourrais dire, je les ai connues AVANT qu’elles ne soient célèbres et passent à la TV!

    P.S 1 : Sabrina, ce n’est que partie remise! Prends bien soin de toi!!

    P.S 2 : Merci pour le tag!

  • Ben dis donc ! La crème au beurre me met l’eau à la bouche grâce à cette recette ^^ Il va falloir que je tente car je me suis pas une grande adepte de cette crème mais apparement je peux changer d’avis ! bravo pour ce bel article

  • Clem : Les moules Wilton, c’est comme les spatules, ils ne sont pas encore arrivés, ils doivent être quelque par entre l’Angleterre et la France mais ça sera bon pour la fin de semaine ! Promis j’actualiserai le post !

  • crème au beurre de killer

    Coucou Valerie, encore milles mercis pour ta crème au beurre de tueur. tu m’as vraiment réconcilié avec la crème au beurre. je vais la tester tres rapidement. bravo pour ta démo dommage que je suis pas arrivé avant j’aurais pu filmer ta demo. gros bisous

  • Cuisto77 : J’en suis ravie C’est vraiment dommage pour la vidéo, j’aurais adoré garder une trace « vivante » de la démo ! Peut-être l’an prochain !

  • Hé ! Les filles ! J’étais du « public inattendu et bienveillant » pendant vos préparatifs et j’ai super regretté d’avoir eu tant de mal à me lever pour assister à votre démo le jour J. C’était un plaisir de papoter avec vous pendant vos préparatifs. On se dit à bientôt à Bruxelles ou Soissons ? Bises !

  • Mmmmhhhhhhhhhh

    Ce gâteau était délicieux et je crois que je vais le mettre à mon menu de Noël !! Enfin il faut que je m’entraîne avant !
    Et donc je voulais savoir si ta liste des ingrédients pour le gâteau était déjà pour les 3 gâteaux ou s’il fallait la multiplier par 3 ?

    Merci beaucoup pour ta réponse !

    Nadoo

  • Elodie : Justement, on se tâte pour Bruxelles mais dans tous les cas oui rdv à Soissons en 2012 !

    Cooking Nadoo : les proportions sont bien pour les 3 gâteaux, tu n’as qu’à répartir la pâte dans les 3 moules juste avant d’enfourner. Ça serait sympa comme gâteau de Noël, quoi que j’aurais peut-être plus pris celui à la compote de pomme et crème au beurre au caramel au beurre salé que j’ai publié y’a pas longtemps…

  • Très heureuse de t’avoir vu sur FR3 Rhône Alpes, en croisant les doigts pour te rencontrer pour de vrai puisque nous ne sommes pas si loin l’une de l’autre! En attendant la recette est imprimée!!!

  • Hello

    Merci pour ton commentaire sur mon site, je découvre ton site et surtout cette recette que je souhaite faire depuis longtemps.

    Je voudrais savoir ou trouver des moules de petites tailles comme celui de 15 cm ?

    Merci d’avance !

  • SBC

    J’ai vraiment été ravie de faire votre rencontre, vous transmettez de la joie et de la bonne humeur et surtout je recommande ce gateau!!!! il etait vraiment DELICIEUX!!!

    Gros Bisous j’espere vous revoir l’année prochaine.

    Précilia la commis =)

  • magnifique

    cela fait plusieurs semaines, que je cherche une crème au beurre et comment la faire,……. et j’ai compris pk je rate toujours, c’est parce qu’il faut fouetter trèsssss longtemps.

    mais petite question pourquoi meringue suisse ? Je suis suisse, et ça ne me dit rien du tout

  • Tabbitta777 : Oui, oui, il faut être très patient pour réussir cette crème au beurre ! Quant à l’origine du nom, je ne sais pas du tout, il semble que l’origine ne soit pas déterminée…

  • Bonjour Valérie,
    J’ai fait ce gâteau pour mon anniversaire et c’était un succès ! Vraiment très très bon même pour les non-fans de la crème au beurre 😉
    Merci !!

    • Hello Julie ! C’est le but secret de ce gâteau : faire aimer cette crème au beurre en particulier à ceux qui pense que c’est toujours très mauvais 😉 Et puis moi les noix de pécan et le sirop d’érable ça reste mes saveurs fétiches !